Voyage au bout de la route

Essai de socio-anthropologie

Voyage au bout de la route


Aux EDITIONS DE L'AUBE, Coll. "Essais" - 2004, 290 pages


voir la table des matières

La route. Mythique ou mystique, fascinante et meurtrière, libératrice et oppressante, chemin vert ou autoroute polluée, elle ne peut laisser indifférente. Ceux qui la prennent n'en reviennent jamais indemnes. Ce Voyage au bout de la route propose une socio-anthropologie, personnelle et iconoclaste, des pratiques et usages des chemins du monde.

Au-delà de l'usage et de l'usure du voyage, cet ouvrage interroge le touriste-voyageur indépendant d'aujourd'hui sur le sens de ses motivations et de ses actes, il rencontre l'errant sous toutes ses formes, il explore les sentiers plus ou moins glorieux des routes, des pistes reconnues aux itinéraires délaissés. Il interpelle également le mythe du voyage, l'univers du tourisme prédateur, le fantasme du nomadisme. Il présente enfin les sociétés actuelles en proie à un sentiment d'individualisme maladif et désemparées face au défi de la mondialisation.

 

Franck Michel, anthropologue, est responsable de l'association Déroutes & Détours et du Centre de Recherche sur le Voyage (Strasbourg). Sur le thème du tourisme et des voyages, il a notamment publié En route pour l'Asie (1995, rééd. 2001), Tourisme, culture et modernité en pays Toraja (1997), Tourismes, touristes, sociétés (1998) parus chez L'Harmattan, Désirs d'Ailleurs (2000, rééd. 2002) chez Histoire & Anthropologie, et L'autre sens du voyage (2003) chez Homnisphères.

 

Sur la route du Cap Nord, 2 heures du matin en plein soleil, Norvège

 

Table des matières


Introduction : la déroute des chemins heureux

Première partie : la route, mode d'emploi

Autopsie de la route

La route et nous
Codes de la route et codes culturels
La mobilité et l'omniprésence de la route, entre la baraka et le blues
La figure emblématique du routard
Se guider pour ne pas se perdre
Des voyages et des routes

L'épreuve de la route et les preuves de la déroute

Quittez son chez-soi pour trouver le monde
Les risques du voyage au risque d'exister

Marcher sans crever : la route à pied

La marche à l'origine du voyage
Du promeneur au trekker
La marche comme philosophie hédoniste
L'équipement et l'épreuve du terrain

Rouler le monde : circuler à vélo

La petite reine
La liberté du rouleur

Le pouce en l'air : la route en stop

La vie du stoppeur, entre errance et voyage
Expériences stoppeuses et galères routières
Attente sur la voie et attentes de la vie
Du stop à la marche, il n'y a souvent qu'un pas

Le diktat des quatre roues et plus : autos et camions

L'automobile ou la plaie du siècle
Les routiers sont sympas

Des fausses routes et des vrais mythes

Des trains : la voie ferrée et la vie du rail
Les autres moyens pour se mettre en mouvement

 

Deuxième partie : les chemins du monde

Les routes mythiques

Des voix beatniks à la piste Hô Chi Minh
La route sur grand écran
La voie sinueuse du Che et la voie royale des Incas
La violence du mythe
Les routes coloniales
Les routes de la Soie

Les allées de la foi

La foi guide nos pas, les prophètes imposent leurs itinéraires !
Le pèlerinage en tant que voyage spirituel et temporel
L'ascète solitaire et le pèlerin organisé
L'épreuve de la voie comme preuve de la (bonne) foi
Le voyage chamanique du peyotl
La voie intérieure

Les itinéraires idéologiques

La route politisée
La marche 1 : de la marche à la manifestation
La marche 2 : les Grandes et Longues marches
Les compagnons de route communistes

Les sentiers de la guerre

Conquêtes, guerres et voyages
Routes, guerres et littérature au Vietnam
La route, espace d'identité et de pouvoir en Asie-Pacifique

 

Troisième partie : de la route au voyage, un long chemin

Nomades et sédentaires

Hermès et Hestia, et la mobilité à repenser
Migrants, migrations et liberté de circulation
Et les " gens du voyage " ?

Travail, loisir et voyage

La route, le travail et le nomadisme. Migrants de la besogne
La genèse du pénible labeur et le besoin de lenteur
Une civilisation du loisir ?

De la route à la rue, du routard au zonard

La route et la rue, deux voies divergentes
De l'alliance SDF-zonard-routard

Petites et grandes misère de la route et du chemin de la vie

Mendiants, pauvres et vagabonds
Errer et galérer, la route comme idéal introuvable

Entre gens de la route, une invivable promiscuité ?

Nomades du loisir, de la route, de profession
Les nomades " professionnels " : Tsiganes, réfugiés et exilés
Réfugiés refusés et exilés expulsés : pourquoi s'attaquer aux nomades ?
Et maintenant ?

Du nomadisme comme voyage au nomadisme comme mode de vie

L'horizon du voyage désorganisé
Le nomadisme de pacotille

Mondialisation et nomadisme
L'alternative nomade et l'hospitalité à redécouvrir

 

Conclusion : déraisons de voyager

Références bibliographiques

 

Voyage au bout de la route est disponible chez L'Aube.

Contact éditeur : L'Aube, Le Moulin du Château, La Tour d'Aigues, BP32 - 84125 Pertuis cedex

 

 

L'automobile ou la mauvaise déroute...

haut de page