Retour à l'accueil


Echos au détour des routes
2007

Rio de Janeiro - septembre 2006


AGENDA de 2007


- Une conférence-débat à la FNAC de Strasbourg, avec Franck Michel autour de la parution de ses deux derniers livres sur l'épineuse question des trafics et tourismes sexuels dans le monde... (à savoir Planète Sexe chez Homnisphères et Voyage au bout du sexe aux PUL Québec):
le mardi 16 janvier, à 17h30, Fnac Strasbourg.

- Une conférence-débat de F. Michel au Musée Ethnographique de Genève, en Suisse, autour du voyage, du tourisme et de ses conséquences, et de ses relations avec l'anthropologie. A l'issue du débat, signature des ouvrages Autonomadie et Planète Sexe, tous deux parus récemment chez Homnisphères.
le mercredi 21 février, de 18 à 20h à Genève

- Un séminaire sur le fléau du tourisme sexuel impliquant des enfants, organisé par INWA - Intervida World Alliance, à Madrid en Espagne.
le 15 mars, de 9 à 19h à Madrid

- Un débat autour de la question du risque en et dans le voyage, avec Franck Michel, au Festival des Sciences de Chamonix.
le vendredi 17 mai à Chamonix

- Une conférence-débat se tiendra à la FNAC de Strasbourg, avec Jean-Marie Furt et Franck Michel, autour de la parution des deux volumes collectifs Tourismes & Identités (2006) et L'identité au coeur du voyage (2007), publiés chez L'Harmattan.
le lundi 21 mai, à 17h30, à la Fnac de Strasbourg

- Près de Montauban, dans le Sud-Ouest de la France, le Festival "Histoire en toutes lettres" traite cette année de littérature de voyage, autour du thème "Les grands chemins...". Il se déroule à Tournefeuille, du 22 au 28 mai 2007. Franck Michel interviendra sur le sujet suivant: "Bonheurs et déviances du tourisme de masse", le dimanche 27 mai, à 10h, au Cinema Utopia, à Tournefeuille
(voir www.confluences.org)

- Dans le Sud-Est de la France, le Festival TransMéditerranée propose les 8e Rencontres Méditerranéennes pour un Tourisme Equitable sur le thème "Voyageurs Solidaires". Cela se passe à Grasse, les 1er et 2 juin 2007. Seront discutées les perspectives pour "une autre idée du voyage"...
(voir www.ftmed.org)

- Apéro Littéraire et table ronde à l'occasion du Festival Strasbourg-Méditerranée sur "Tomber la frontière!" en présence de nombreux auteurs ayant participé à l'ouvrage, à Strasbourg, Salle de la Bourse, le 2 décembre 2007, à 11h.
http://www.strasmed.com/2007/fiche-manifestation.php

- Rencontre-débat autour du thème "La planète, grand parc d'attraction?", Bar des Voyageurs (salle des sports), à Marly-la-Ville,
avec Franck Michel et Fabrice Nicolino, le samedi 1er décembre 2007, à 10h15.

- Rencontre-débat autour du thème "Le tourisme durable", Librairie Raconte-moi la Terre, à Lyon,
avec J.-C. Guérin, F. Michel, et Lonely Planet, le samedi 1er décembre 2007, à 16h.

- Projection du film "Vers le Sud", et débat sur le problème du tourisme sexuel dans le monde,
à Lille, avec l'association EchoWay, le 20 novembre 2007.
A 19h30: dédicace des livres de F. Michel sur le sujet; à 20h30, film Vers le Sud, de L. Cantet.

- Rencontre-débat autour de l'ouvrage "Tomber la frontière!",
à la FNAC de Strasbourg, avec Joël Isselé et Salah Oudahar, et d'autres collaborateurs, le 5 novembre 2007 à 17h30.

- Week-end Aventure et Littéraire sur le thème "Tourisme et géopolitique",
à Vouillé (près de Poitiers), les 2, 3 et 4 novembre 2007.

- Colloque international: "Voyage à travers l'Europe, La 628-E8 d'Octave Mirbeau",
Université Marc Bloch, Salle Fustel de Coulanges, Strasbourg, les 27, 28 et 29 septembre 2007.

- Le Projet Bali 2007, qui consiste à soutenir les écoles de la région de Wanagiri (Bali, Indonésie) et à promouvoir la lecture auprès des écoliers et des habitants notamment grâce à la mise en place de la bibliothèque de l'association, continue son bout de chemin.
(voir les détails en ligne dans "Projet Bali 2007")

- les autres numéros de L'Autre Voie n°0, 1 et 2 sont également à lire, ainsi que notre rubrique complémentaire, "La voix des autres", avec deux nouveaux textes de J.-F. Le Dizès (Indonésie et Cuba), bonne lecture!

Depuis 1962, Jean-François Le Dizès parcourt le monde à petite vitesse, le plus souvent à vélomoteur ou à pied. Dans La voix des autres, il propose de nous conter trois de ses périples, le premier en Indonésie (1994) à l'époque de l'Ordre Nouveau du général-dictateur Suharto, le second à Cuba (2001) et le troisième en Iran (2004), deux pays en pleine transformation mais toujours sous la férule le premier de Fidel Castro le second des mollahs et de leurs sbires. Une passion commune pour la lecture et le voyage traverse ses récits. Des carnets de route d'un aventurier pas comme les autres qui n'occultent en rien les réalités sociales, économiques et politiques des pays visités. Le but du voyage est avant tout la rencontre avec d'autres cultures, d'autres histoires de vie... Dans un ouvrage, à paraître au printemps 2007 chez L'Harmattan, Jean-François Le Dizès évoque d'autres aventures, destinations et récits de vie. Pour poursuivre l'aventure littéraire entamée ici!
En attendant... A LIRE EN LIGNE:
Indonésie - Cuba - Iran, dans La voix des autres



AVIS AUX AUTEURS ET CHERCHEURS EN TOURISME ET MOBILITES

Pour les auteurs et chercheurs en sciences humaines, spécialistes du tourisme, des voyages, des loisirs ou des mobilités, Franck Michel anime une collection qui touche directement à la réflexion de ces pérégrinations saisonnières, à cet univers tout en mouvement... Avis aux auteurs/auteures!
Pour les personnes intéressées, veuillez contacter Franck Michel, crvstrasbourg@yahoo.fr ou michel@univ-corse.fr


COLLECTION: "Tourismes & Sociétés"

EDITEUR: L'Harmattan, Paris

INTITULE: Lancée au début des années 1990, et dirigée pendant 15 ans par le géographe Georges Cazes, la collection "Tourismes et sociétés" est, depuis 2007, sous la direction de l'anthropologue Franck Michel. Cette collection accueille des ouvrages généraux et des travaux spécifiques sur les tourismes, les mobilités, les voyages et les loisirs. Les disciplines concernées relèvent de l'ensemble du champ des sciences humaines et sociales, en particulier la géographie, l'histoire, la sociologie, l'anthropologie, ainsi que dans une moindre mesure les sciences économiques et politiques. Axées notamment sur les problématiques internationales, les études de cas autour des questions de développement, d'identité, de culture, d'environnement et des relations Nord-Sud sont particulièrement bienvenues.
Au 1er janvier 2007, 30 ouvrages ont déjà été publiés dans cette collection.

LIEN: Tourismes & Sociétés (http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=collection&no=40)

SITE EDITEUR: www.harmattan.fr

 

* * * * * * * * * * * * * *


Actualités et potins de l'association



Le Projet Bali 2007, qui consiste à soutenir les écoles de la région de Wanagiri (Bali, Indonésie) et à promouvoir la lecture auprès des écoliers et des habitants notamment grâce à la mise en place de la bibliothèque de l'association, poursuit son aventure.
(voir les détails en ligne dans "Projet Bali 2007")



IMPRESSIONS DE JUSTINE, stagiaire de passage 2 mois à Bali pour l'association

Carnet de retour : Qu'est ce qu'on peut bien faire à Wanagiri ?


Etudiante à Lyon, je dois effectuer un stage de 2 mois pour clôturer mon année. Après de nombreuses heures sur Internet, je tombe sur le site de Déroutes et Détours, association basée en Indonésie et en France. Comme j'ai toujours rêvée d'aller en Indonésie et que je trouve le programme de l'association très intéressant, je décide d'envoyer un mail et mon CV, en me proposant comme bénévole pour donner des cours d'anglais et de français dans les écoles balinaises. Une fois tous les papiers remplis je m'envole pour Bali le 1er août 2006.

Je suis accueillie dans une famille balinaise qui s'occupe de l'association sur place. Le lendemain de mon arrivée, nous faisons le tour des écoles à qui l'association distribue de l'argent, des stylos, des cahiers… récoltés au cours de l'année. Il y a un suivi permanent de ces écoles pour ne redistribuer qu'aux méritants, contrôler les problèmes de corruption et vérifier l'utilisation de l'argent (achat de bancs, réparation du toit, des toilettes…). Par la même occasion, on me propose dans deux écoles, collège et lycée, de venir donner des cours de langue. Je commence donc à m'organiser pour aller deux fois par semaine au collège à Wanagiri (SMP) et une fois au lycée dans le village en dessous à Pancasari (SMA). Plus tard je rencontre un professeur qui enseigne à Singaraja (grande ville sur la côte nord) et, intéressé par mon programme, il me demande de venir une fois par semaine intervenir dans son lycée professionnel (SMK).

Pour le collège, les débuts sont difficiles. D'une part parce que Wanagiri est loin d'être un village où les touristes s'arrêtent, donc ils ne sont pas habitués à voir des " blancs ", et d'autre part les Indonésiens sont assez timides. Il a fallu quelques heures avant que les enfants commencent à me connaître et réalisent que je ne suis pas une " prof comme les autres ". En effet, j'ai trouvé que l'enseignement en Indonésie est assez " militarisé " : le prof parle et les élèves écrivent. Ils n'ont pas tellement l'occasion de parler et surtout d'exprimer LEURS sentiments. A chaque question, tous me répondront la même chose : ce qui est écrit dans leur cahier. Mon objectif premier était donc de les forcer à s'exprimer individuellement, avec les questions " quel est ton rêve ? ; à ton avis pourquoi l'auteur dit ça ?... ". Le fait aussi d'utiliser différents supports pour enseigner l'anglais les intéresse beaucoup plus et les incite à participer : pendus, pictionnary, descriptif d'image, chanson, dialogue, géographie, cartes, photos… J'avoue, la barrière de la langue est un problème, mais après quelques semaines d'apprentissage de l'indonésien, j'étais capable de comprendre des discussions basiques. Quand on enseigne une langue étrangère, il faut expliquer la signification des phrases, pourquoi cette conjugaison… surtout que l'indonésien est une langue très facile à apprendre : il n'y a ni conjugaison, ni genre et nombre, pas de temps… Alors je vous pose la question : comment leur expliquer qu'on dit UN tabouret mais UNE chaise ? dur, dur…

Une chose aussi qui m'a fait chaud au cœur, c'est que le jeudi je donnais des cours facultatifs, il n'y avait pas école l'après midi, et même si beaucoup parmi les élèves habitent très loin de l'école, au moins les trois quarts venaient quand même à mon cours. Une fois aussi, le cours devait durer une heure et à la fin ils ont voulu faire une heure de plus : je ne pense pas qu'une telle chose arriverait en France. Du fait que l'école est payante, ceux qui peuvent y aller se rendent compte de la chance qu'ils ont et le taux d'absentéisme est donc très faible. A coté de ça, le fait de vivre dans une famille balinaise m'a beaucoup aidé à comprendre cette culture et vie de tous les jours si différente de la France. On apprend vite à vivre avec le strict minimum, que l'eau est un vrai luxe, et que les relations humaines et familiales sont beaucoup plus importantes que les choses matérielles.

Alors si vous aussi vous voulez vivre une telle expérience, lancez-vous, il y a toujours quelque chose à échanger au contact de personnes qui vous accueillent les bras grand ouverts. Si vous allez en vacances à Bali, surtout n'oubliez pas d'aller faire un petit coucou à " ma famille indonésienne " qui sera très heureuse de vous montrer tout ce qui a déjà été fait pour les enfants et pour les habitants de Wanagiri depuis la mise en place du projet de soutien scolaire. Et rien ne vous empêche aussi de laisser des petites choses sur place pour les enfants comme des stylos, des cahiers, et surtout des LIVRES… Ils ne vous en remercieront jamais assez ! Matur Suksma

Justine, décembre 2006

 


L'opération "cartes postales", gérée par l'AIPH
, se poursuit toujours dans le Pays de Hanau et au-delà

Cartes postales à vendre (1 euro pièce) pour soutenir les écoliers balinais en Indonésie

 

Déroutes & Détours mène au nord de l'île de Bali, en Indonésie, un micro-projet de soutien à la scolarisation des enfants de la région de Buleleng (pour plus de détails, voir "Projet Bali"). Cette région, traversée par les cars de touristes et entourée par les plus beaux lacs de Bali, ne profite pourtant guère de la manne touristique. Nous autres, voyageurs de passage, ne l'oublions pas!

En achetant ces cartes postales, une ou mille, 5 ou 50, vous participerez chacun à votre manière au financement des frais de scolarité ou à l'achat de livres et de petit matériel scolaire. La carte postale est vendue au prix d'1 euro. L'Association Intercommunale du Pays de Hanau (AIPH), basée à Ingwiller en Alsace, est notre partenaire pour cette opération. Pour obtenir, recevoir ou commander un stock plus important de ces cartes postales, veuillez vous adresser directement à Laurent Zingraff (directeur de l'AIPH) qui vous enverra par courrier les cartes demandées.
Son mail: laurent.zingraff@club-internet.fr

Intentionnellement, la photo de la carte représente deux jeunes filles indiennes (à Bénarès, dans le nord de l'Inde), cela pour préciser que l'association Déroutes & Détours n'entend pas seulement se spécialiser sur Bali ou l'Indonésie. Mais si vous souhaitez voir quelques photos de Bali, liées au projet ou non, rendez-vous sur le site en cliquant notamment sur L'Autre Voie n°0 et Projet Bali...

 

Bénarès


ET
Coup de coeur pour nos amis...


LES TAKRAWBATES qui présentent...

...un nouveau Sport-Détente près de vous!

LE SEPAK TAKRAW
TAKRAWBATES


C'est le sport national en Asie du Sud-Est, notamment en Thaïlande et en Malaisie, qui se joue sur un terrain de badminton.
Deux équipes de 3 joueurs se renvoient la balle avec le pied ou la tête...

La douzaine de membres de l'Association Les Takrawbates (moyenne d'âge 40 ans!) se retrouve avant tout pour passer un moment agréable
loin des terrains de compétition et des salles de musculation!
Nous proposons également des rencontres/tournois, toujours amicales, contre d'autres équipes de Sepak Takraw!


Les entraînements se déroulent tous les vendredis de 20 à 22 heures au Gymnase Jacques Sturm
(entrée par l'école maternelle - 9, rue d'Upsal), à l'Esplanade, à Strasbourg.
Après les séances de découverte, une adhésion au club de 20 euros à l'année vous sera demandée.

Contacts: Aggée Lomo Myazhiom (06-89-85-04-36) ou Laurent Zingraff (06-81-99-60-45).

Plus d'infos, cliquez sur
TAKRAWBATES

 

 

Pour se tenir à jour de l'actualité de l'association - actions, conférences, expos et manifestations - rendez-vous de temps en temps sur la page "Accueil" puis cliquez sur le lien "Actualités"...

Pour consulter nos anciennes "actualités" archivées, lire la rubrique ECHOS AU DETOUR DES ROUTES dans L'Autre Voie2